3 choses à savoir sur la civilisation minoenne

Civilisation minoenne

L’histoire est importante, car elle permet entre autres de connaître les cultures de peuples anciens. C’est toujours un plaisir de se renseigner sur les cultures et la politique des peuples qui ont vécu des années, voire des siècles avant. Pour ce faire, plusieurs possibilités s’offrent à vous comme partir en visite dans un musée, visualiser un documentaire ou lire la documentation qui concerne une thématique historique bien définie. Ce faisant, vous pourrez connaître un grand nombre de cultures de différents peuples notamment les Minoens. Dans cet article, nous vous dirons 3 choses à savoir sur la civilisation minoenne.

Situation géographique

Le peuple minoen fait partie de la descendance grecque. Il doit son nom à son emblématique roi Minos. Selon la légende, ce dernier était le fils de Zeus dieu suprême de la mythologie grecque. Ce peuple s’est développé en Crête des millénaires avant Jésus-Christ. La civilisation minoenne considérait ses rois comme des prêtes qui représentaient des demi-dieux et toutes leurs décisions étaient respectées. Cela dura des siècles pendant lesquels la descendance de Minos dirigea le peuple, dynastie après dynastie. Les rois étendaient leurs pouvoirs sur tous les royaumes qu’ils avaient réussi à annexer grâce à leur puissante armée. Ils étaient donc craints au-delà de leurs frontières, car ils avaient la capacité d’envahir d’autres royaumes et de s’y proclamer nouveaux souverains.

La culture minoenne

Riche en culture, le peuple minoen a la réputation d’avoir été ingénieux et surtout d’avoir participé à l’essor de la Crête entière, lieu où était logé le légendaire minotaure mi-homme mi-taureau. Celui-ci fut enfermé dans un labyrinthe par le roi qui n’était personne d’autre que son propre père. Tout porte à croire que ce peuple avait une longueur d’avance dans les activités liées à la métallurgie. En effet, après des fouilles archéologiques, des chaudrons qui pouvaient peser jusqu’à 52 kilos auraient été retrouvés. Les Minoens s’y connaissaient également en agriculture et cultivaient une variété de plantes à savoir :

  • l’olivier ;
  • la figue.

Fanatique de l’art, cette activité occupait une place de choix dans la vie dudit peuple. Ainsi, des fresques qui immortalisaient le quotidien des Minoens ont été retrouvées lors de plusieurs recherches. Ce peuple doit aussi sa prospérité à ses grandes villes, témoins de la richesse et la puissance de celui-ci. Ce sont :

  • zakros ;
  • phaistos ;
  • knossos.

Ces villes étaient des capitales et le poumon politique, économique et militaire de cette civilisation.

La disparition de la Crête

Les catastrophes naturelles répétitives ont eu raison du vaillant peuple minoen. En effet, c’est vers 1628 avant Jésus-Christ que le volcan situé à Santorin engloutit la cité. Cependant, les habitants parvinrent à reconstruire leur cadre de vie. Malheureusement, un siècle après, une autre catastrophe s’abat sur le peuple, détruisant ainsi ses bastions.

Cet événement a eu lieu vers 1450, après que des Grecs venant du continent aient attaqué les Minoens. S’ensuivront alors des incendies et pillages de lieux symboliques. Après cette attaque, la Crête ne sera plus qu’une simple province. Les derniers peuples survivront jusque vers 1100 avant Jésus-Christ, avant de disparaître totalement avec les derniers héritages de leurs ancêtres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *