4 raisons de réaliser un bilan de compétences

Bilan de compétence

La réalisation d’un bilan de compétences aide à évaluer ses connaissances et ses compétences. Elle est généralement pratiquée dans le cadre d’une reconversion professionnelle. Sa réalisation s’adresse également aux employés qui souhaitent trouver une place plus intéressante sur le marché du travail.

Bilan de compétence : son intérêt

Il y a eu 33 000 bilans de compétences réalisés en France en 2019. Ce chiffre est passé à 50 000 en 2020 et à 30 000 lors des 6 premiers mois de 2021. Cet engouement pour la réalisation d’un bilan de compétence s’explique par diverses raisons.  D’abord, le bilan de compétence permet de faire le point sur sa vie professionnelle. Il n’y a pas d’âge pour changer de travail. Cependant, il s’agit d’un projet à prendre au sérieux afin d’éviter les regrets. Ainsi, le chemin à prendre pour une reconversion professionnelle devient plus clair après la pratique. Ensuite, il n’y a rien de mieux que d’effectuer un bilan de compétences à Nice pour avoir confiance en soi. Il est difficile d’envisager un projet professionnel sans une bonne connaissance de ses aptitudes. Le résultat d’un bilan de compétence aide à prendre conscience de ses valeurs et à booster son estime de soi. Cette découverte peut améliorer sa productivité au quotidien. En outre, le projet peut aider à s’épanouir professionnellement. Le programme oriente le professionnel vers le bon chemin. Occuper une poste qui ne s’adapte pas à ses compétences peut être lassant et fatigant. En revanche, la profession devient plus enrichissante quand elle s’adapte au profil du salarié. Enfin, il est important de souligner que le bilan de compétence est en partie financé ou intégralement payé par le Compte Personnel de Formation.

À qui s’adresse le bilan de compétence ?

En premier lieu, le bilan de compétence est indiqué pour les salariés. Deux possibilités s’offrent alors à l’intéressé. Il peut demander un bilan de compétence sans informer sa société. Dans ce cas, il s’agit d’une formation classée hors temps de travail. Ensuite, le salarié peut réaliser la démarche avec le soutien de son employeur. Le coût d’un bilan est alors financé par le chef d’entreprise ou par l’OPCA. Le responsable OPCA indiquera à l’employé toutes les informations nécessaires pour atteindre son objectif. Il va offrir par exemple :

  • Les démarches à suivre
  • Les dossiers à fournir
  • La liste des centres agréés pour réaliser le bilan de compétence

Ensuite, la pratique s’adresse également aux demandeurs d’emploi. Il devient plus facile de trouver du travail grâce aux informations récoltées lors d’un bilan. Un individu sans travail peut obtenir une prise en charge avec l’Aide Individuelle à la Formation. La demande de financement peut se solder néanmoins par un refus du Pôle Emploi. Dans ce cas, il est nécessaire de trouver un autre organisme capable de financer son projet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *